Punta Arenas, les vents de la fin du monde

Punta Arenas, ou littéralement « pointe des sables », est une ville portuaire du Chili, située sur la péninsule de Brunswick et le détroit de Magellan. Elle est la capitale de la région de Magallanes, douzième région du Chili. Elle est totalement isolée du pays, ne possédant pas de routes la reliant aux autres régions. C’est aussi l’une des moins peuplées et la plus australe au monde.

De par son positionnement géographique exceptionnel, son climat l’est aussi. Une journée peut durer jusqu’à 18 h en été et le climat de la région est très rude : instable, froid, avec des vents fréquents et violents, dépassant couramment les 100 km/h.

Chili Sticker Republica independiente de magallanes
De par son isolement géographique du reste du Chili et ses spécificités locales, les habitants de la région de Magallanes affichent de fortes velléités d’indépendance. Les drapeaux régionaux, quasiment invisibles dans le reste du Chili, sont ici très fortement présents. Pour se référer à leur région, ses habitants utilisent d’ailleurs fréquemment l’expression représentée par cet autocollant de « République indépendante de Magellan ».
Punta Arenas barrio atardecer
Quartier de la ville au coucher du soleil.
Punta Arenas estatua goleta ancud
Ce monument est un hommage à la goélette Ancud et à son équipage, qui est le premier à arriver dans le détroit de Magellan pour le compte d’un pays. Ces terres très australes et isolées sont ainsi rattachées au Chili en 1843.
Punta Arenas arbol viento
Le vent est tellement fort que certains arbres ne parviennent pas à pousser droit et que des cordes sont parfois disposées dans les rues, pour que les passants puissent s’y agripper !
Punta Arenas arbol roto viento
Un arbre, pourtant gros, rompu par les rafales de vent. Il faut dire qu’en été sa vitesse parvient à dépasser les 180 km/h !
Punta Arenas indio cementerio
Au départ, ce n’était qu’une sépulture sans stèle, censée contenir les restes d’un indien inconnu, tué par des colons. Mais des croyants en quête de miracles ont commencé à y déposer des bougies et des monnaies en offrandes. Aujourd’hui, sa popularité est devenue tellement grande, qu’il a sa propre statue dans le très beau cimetière Sara Braun et une zone dédiée, remplie de plaques le remerciant pour des miracles réalisés.
Punta Arenas escuela uniforme
Dans les écoles chiliennes, le port de l’uniforme est obligatoire.
Punta Arenas mural
Dans les rues de Punta Arenas, l’hôtel de France…

Partagez sur les réseaux sociaux :

Découvrez aussi...

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.