Península Valdés, refuge inhospitalier des animaux de Patagonie

Cette semaine, retour en Argentine, dans la province de Chubut. Il m’était en effet impossible de ne pas vous parler de la Península Valdés, l’un des principaux sites touristiques d’Argentine. Il héberge un ensemble d’aires protégées, regroupées sous l’appellation Área Natural Protegida Península Valdés, et est classé au patrimoine naturel de l’UNESCO depuis 1999.

Comme son nom l’indique, la Peninsula Valdès est une péninsule et pas des moindres, puisque sa superficie totale dépasse les 3 600 km2. Il s’agit d’une formation géologique très étrange.
Pour faire simple, imaginez un grand rectangle de terre de 45 km de largeur pour 90 km de hauteur. Celui-ci est relié au continent par un fin bras de 30 km de long pour seulement 10 km de largeur : l’isthme Carlos Ameghino.
Son climat est également particulier, les précipitations sont quasi absentes, ce qui crée un milieu aride. La végétation est plutôt rare et éparse, principalement de petits arbustes épineux. Cependant, en raison de la présence d’un long périmètre de côtes, l’eau s’y trouve par endroits en abondance et le climat y est frais, régulé par l’océan. Ces caractéristiques singulières permettent à la péninsule de présenter une très grande variété d’écosystèmes et d’animaux.

La Península Valdés est aujourd’hui l’un des plus importants sites au monde pour l’observation de baleines. En effet, c’est le principal lieu de reproduction de la baleine franche australe. Durant leur saison d’accouplement, c’est à dire en hiver, elles sont alors facilement visibles au large des côtes de la péninsule, ou de celles de la ville voisine de Puerto Madryn.
Je n’ai pas pu observer ces baleines car je m’y suis rendu en été, mais par chance j’y ai rencontré de nombreux autres animaux. Cet article vous présente leurs photos, ainsi que celles des magnifiques paysages de cette zone inhospitalière de la Patagonie.

Peninsula Valdès écriteau baleine puerto piramides
Punta Pirámides est le seul village de la zone, avec 500 habitants. Il vit principalement du tourisme, de l’observation des baleines.
Peninsula Valdès côtes forme pyramide
Ce village tire son nom de la géométrie de ses côtes, en forme de pyramides
Peninsula Valdès Bunker côte puerto piramides
Autre vue sur les côtes à proximité de Puerto Pirámides, avec un bunker abandonné.
Peninsula Valdès loberia punta piramides éléphant de mer
A proximité, se trouve la lobería Punta Pirámides. Elle compte en été plusieurs milliers d’éléphants de mer : le plus grand des phoques !
Peninsula Valdès Otarie à crinière
Autre espèce, à ne pas confondre avec la précédente : l’otarie à crinière ou lobo marino en espagnol.
Peninsula Valdès Côtes patagonie relief accidenté
Depuis Punta Pirámides, autre vue sur le relief très accidenté de la péninsule.
Peninsula Valdès Patagonie Tatou Picihi
Un autre de ses habitants est le pichi, une espèce de tatou qui ne vit que dans les déserts et steppes de la Patagonie.
Peninsula Valdès Punta Delgada
Au sud-est de la péninsule, se situe Punta Delgada. Un phare et quelques constructions datant de l’époque coloniale sont toujours sur pied et servent maintenant d’établissements touristiques.
Peninsula Valdès Caleta Valdès
La Caleta Valdès, autre sublime singularité de la Península Valdés. Beaucoup d’animaux peuvent y être admirés, comme des éléphants de mer, des manchots, et parfois, au large, des cétacés.
Peninsula Valdès Patagonie Manchot de Magellan
Gros plan sur le manchot de magellan, qui peuple plusieurs zones de la péninsule.

Partagez sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.