Gastronomie : aux tables du Paraguay

Si le voyage devait être réduit à un seul domaine, je pense que beaucoup de gourmands opteraient pour la gastronomie. Entre les activités en cuisine et les moments de partage à table, le ventre joue finalement un rôle assez important dans le quotidien d’un globe-trotter. Pour ceux qui souhaitent justifier cette appétence sans passer pour des gloutons, rien de plus simple. En effet, goûter aux aliments typiques est un excellent moyen pour découvrir de nouvelles cultures et pour échanger avec des locaux. Je vous emmène donc découvrir les tables et traditions du Paraguay !

Avant la nourriture, c’est une boisson qui fait office d’emblème national : le tereré !
Il est servi dans un récipient, la guampa. Sa forme vient de celle d’une corne d’animal, qui était autrefois employée à cette fin. Le rituel est très similaire à celui du maté. Les paraguayens ont une bonne connaissance des plantes, de leurs propriétés médicinales, et en ajoutent ainsi en infusion dans l’eau utilisée pour servir. La différence avec le maté est que le tereré est toujours bu glacé. Comme il fait très chaud au Paraguay, c’est l’effet désaltérant qui est recherché. Parfois, au point de mélanger la yerba maté avec de la menthe, pour accentuer cette sensation.
Les paraguayens en sont addicts ! Ne vous étonnez donc pas de les voir se promener dans la rue avec un gros thermos en cuir, d’une vingtaine de centimètres de diamètre. C’est le réservoir, rempli de glace, qu’ils utilisent pour se servir du tereré durant toute la journée…

Coté repas, les menus sont généralement à base de maïs, de manioc, de leurs farines, de viande et de fromage maison, le queso paraguayo. Le manioc bouilli a le rôle du pain chez nous, et la viande bovine est très présente, car le Paraguay est un pays très rural, d’agriculture. Ces deux éléments sont souvent considérés comme indispensables pour un déjeuner. Si les convives ne mangent pas, semblent attendre, c’est peut-être tout simplement que ces plats ne sont pas encore présents sur la table, le déjeuner n’est donc pas complet !

Paraguay gastronomie cuisine préparation cocido
En cuisine, Kila prépare un cocido. Pour cela, de la yerba maté est mise sur le feu avec du sucre, qui va caraméliser, et de l’eau. Le cocido est servi pour le petit-déjeuner, parfois avec du lait.
Paraguay gastronomie chipas et cocido
Le petit-déjeuner paraguayen classique : un cocido accompagné de chipas, qui s’élaborent avec de la farine de manioc, du fromage et des graines d’anis.
Paraguay gastronomie oscar boit tereré
Oscar, producteur de yerba maté. Une fois rentré chez lui, c’est le rituel, il boit son tereré.
Paraguay gastronomie préparation braises chipa kavuré
Détrompez-vous, il ne s’agit pas d’une arme mais d’une nourriture typique ! Elle s’appelle la chipa kavuré, en guarani, ou chipa asador, en espagnol. Cette chipa est moulée sur un bâton et cuite au-dessus des braises.
Paraguay gastronomie four terre cuite tatakua
Beaucoup de maisons possèdent un tatakua ou horno de barro. Ce four en terre cuite permet une cuisson traditionnelle au feu de bois.
Paraguay gastronomie cuisine découpage feuille palmier
Kila et sa fille Lourdes découpent une feuille de palmier. Elle sert ensuite pour couvrir les plats durant la cuisson, ou comme revêtement pour y déposer les aliments.
Paraguay gastronomie plat chipa guasu
Voici l’une des recettes les plus populaires du Paraguay : la chipa guasu. Elle se compose de maïs en grains, de l’oignon, de l’huile, des œufs, du lait et du fromage !
Paraguay gastronomie déjeuner maison table famille paraguayenne
Déjeuner avec la famille de Mathias. Les paraguayens sont connus pour être un peuple très hospitalier ! Nous retrouvons ici dans les assiettes les indispensables manioc et viande bovine. Mais aussi la chipa guasu (en jaune), du pain et un arroz kesu (riz au fromage).
Paraguay gastronomie vendeur pastèques
Le climat chaud et humide du Paraguay, combiné à une terre fertile, offre une grande variété de fruits exotiques. Pastèques, mangues, ananas, caramboles, cocos et nombreux agrumes y sont des produits naturels abondants. Ici, un vendeur de pastèques qui les propose le long d’une route.

Partagez sur les réseaux sociaux :

Découvrez aussi...

6 Comments

    1. Du Monde Dans L'Objectif

      Ha oui, tu as déjà eu vent du Paraguay l’envie de visiter ? 🙂
      Héhéhé, ravi que cela t’ai plu. Si je peux t’aider à goûter au maté ou au Tereré, et peut être les retrouver dans un de tes articles, ce serait avec plaisir !

    1. Du Monde Dans L'Objectif

      Hahaha c’est une réflexion malheureusement classique en Amérique du Sud. Je pense qu’au contraire le Paraguay a beaucoup à montrer !
      Certes, il n’y a pas LE site touristique grandiose (comme Iguaçu non loin), il souffre bêtement de préjugés associés aux pays moins développés économiquement, mais son développement humain, sa culture, sa ruralité et ses traditions sont énormes !!! Je crois que c’est le pays d’Amérique du Sud où j’ai rencontré le plus d’hospitalité ! 😀
      J’espère que tu auras l’occasion d’y faire un tour !

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.